La goutte

25 janvier 2016

La goutte est un type d’arthrite qui se caractérise par des douleurs articulaires accompagnées de rougeur, d’un réchauffement et d’un gonflement de l’articulation touchée. Habituellement, une seule articulation est attaquée et il s’agit souvent du gros orteil, mais d’autres articulations peuvent être atteintes.


La goutte touche 10 fois plus souvent les hommes que les femmes. (Jusqu’à la ménopause les cas de goutte sont très rares chez la femme). L’âge moyen d’une première attaque de goutte serait de 47 ans. Il semblerait que ce type d’arthrite soit beaucoup plus fréquent dans les pays industrialisés, principalement en raison du fait que l’alimentation joue un rôle important dans l’apparition de ce trouble. 


Causes
La douleur et la tuméfaction provoquées par une attaque de goutte s'expliquent par l'accumulation de cristaux d'acide urique dans l'articulation touchée, ce qui entraîne une inflammation. L'organisme synthétise normalement de l'acide urique lorsqu'il dégrade les cellules et les protéines et le libère dans la circulation sanguine. L'acide urique reste généralement sous forme dissoute dans le sang, avant d'être éliminé par les reins. S'il y a une quantité excessive d'acide urique dans le sang (hyperuricémie)  ou si les reins ne peuvent l'éliminer assez rapidement, des cristaux peuvent se former et s'accumuler dans les articulations ou même dans les reins, la peau et d'autres tissus mous.

Symptômes       
Les symptômes d'une crise de goutte peuvent difficilement passer inaperçus. De façon générale, la personne atteinte se couche le soir en se sentant parfaitement bien, puis s'éveille pendant la nuit en souffrant d'une douleur intense dans le gros orteil (75% des cas de goutte se situent dans cette articulation). La région devient très sensible au toucher et la seule présence d'un drap sur le pied accroît les douleurs. Le gonflement s'étend souvent à l'ensemble du pied, rendant impossible le port d'une chaussure. 


L'attaque disparaît généralement d'elle-même 3 à 10 jours après le début des symptômes et un traitement rapide peut accélérer la guérison et procurer un soulagement. Après une crise de cet ordre, appelée goutte aiguë ou arthrite goutteuse aiguë, plus de la moitié des patients présentent un autre épisode dans l'année qui suit. Les crises semblent être de plus en plus fréquentes, persistent plus longtemps et touchent un plus grand nombre d'articulations avec le temps.

Diagnostic
Le diagnostic de la goutte repose sur l’examen physique et une prise de sang. Celle-ci permet de déterminer le taux d’acide urique dans le sang.

Prévention
Pour éviter une crise de goutte, il est important de :
•    limiter le plus possible la consommation d’alcool et de breuvage contenant beaucoup de fructose 
•    éviter les aliments riches en purine tels que: les viandes rouges, les abats et les crustacés
•    maintenir un poids santé

Traitement
La douleur et la durée des attaques de goutte peuvent être sensiblement réduites par la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, indométacine) et/ou la prise de colchicine. Certaines personnes au prise avec des problèmes plus chroniques de goutte se verront prescrire de l’allopurinol, un inhibiteur de la xanthine oxydase, une enzyme de l'organisme responsable de la production de l'acide urique. Ce medicament aura pour effet de prévenir les crises de goutte. 

En cas de problèmes aux pieds, n’hésitez pas à consulter.

Votre podiatre sera en mesure d’évaluer le problème, de poser un bon diagnostic et de vous indiquer le traitement le plus approprié à votre condition.