Malposition du pied du nouveau-né : Le métatarsus adductus

9 mars 2016

Le métatarsus adductus consiste en une déviation de l’avant-pied vers l’intérieur. C’est la déformation du pied la plus courante chez le bébé. Elle concerne une naissance sur 1000. C’est une problématique congénitale qui peut toucher les deux pieds mais qui est aussi fréquemment vue avec un seul pied.

Le métatarsus adductus est relié à une position intra-utérine anormale qui crée une compression sur le mur utérin.

En post-natal, ce problème se résorbe rapidement. En effet, 86 % des bébés avec cette condition auront une guérison spontanée. Si cette condition persiste après 3 mois, il faut la corriger.

De nombreux traitements existent pour traiter cette condition.  Tout dépendamment de la sévérité de la condition, de simples massages peuvent être effectués par le parent, en massant le bord interne du pied, lors des changements de couches, par exemple.  Il est aussi important d’éviter les malpositions chez l’enfant, comme par exemple, le fait de dormir sur le ventre, ou de s’asseoir avec les pieds tournés vers l’intérieur.

Votre podiatre pourra évaluer si d’autres traitements sont nécessaires. Parmi ceux-ci, notons la mise en place d’attelles, de chaussures dérotatives ou de plâtres correcteurs. Le recours à une intervention chirurgicale, pour les cas plus sévères, est exceptionnel.

Parmi les traitements possibles, la chaussure de dérotation « Bebax » est très facile d’utilisation. Cette chaussure est coupée, et avec un système de vis et de clé et l’avant-pied est manipulable. Si l’enfant ne marche pas, elle peut être portée en tout temps. Par contre, si l’enfant marche, elle doit être portée la nuit ou lors de périodes de repos.

Elle est habituellement prescrite entre l’âge de 3 mois et 2 ans.

Voici un cas rencontré à la clinique, d’un patient, après 7 semaines d’utilisation de cette chaussure orthopédique.

Avant 7 semaines post traitement

En conclusion, sachez que cette pathologie est facilement corrigeable. Par contre, le dépistage précoce et la prise en charge peuvent prévenir bien des problèmes, mais aussi corriger d’une façon permanente.

En cas de problèmes aux pieds, n’hésitez pas à consulter.

Votre podiatre sera en mesure d’évaluer le problème, de poser un bon diagnostic et de vous indiquer le traitement le plus approprié à votre condition.